emménager dans une nouvelle ville pour ses études

Faire ses Ă©tudes dans une nouvelle ville : mon avis

Est-ce que toi aussi tu sens cette odeur de fin de vacances ? La chaleur et le bronzage sont encore lĂ  mais les pubs pour la rentrĂ©e fusent et les magasins sont nombreux Ă  mettre en avant les fournitures de rentrĂ©e… đŸ˜„

Bref. La sociĂ©tĂ© veut clairement nous faire comprendre que la rentrĂ©e arrive Ă  grand pas, qu’on soit mentalement prĂȘt.e, ou non. 

Good news. Si tu as cliquĂ© sur cet article, c’est que tu t’apprĂȘtes Ă  vivre une expĂ©rience inĂ©dite : faire tes Ă©tudes dans une nouvelle ville, loin de tes parents. ⭐

Cette rentrée ne sera définitivement pas comme les autres. Fini le lycée et bonjour la vie étudiante (aka les meilleures de ta vie). 

En tant que vieille étudiante (eurk), je vais te donner des conseils pour appréhender du mieux que possible cette expérience inédite et géniale. 

MON EXPÉRIENCE

Pour te raconter ma petite histoire, il y a 4 ans, j’ai dĂ©cidĂ© de quitter mon bled pour aller vers l’inconnu. J’ai vĂ©cu de trĂšs bonnes annĂ©es lycĂ©es et rencontrĂ© des personnes formidables, mais j’avais besoin de renouveau. Alors que j’entendais mes amis autour de moi dire “je veux faire du droit“, “je vais en mĂ©decine“, “je vais dans cette Ă©cole-ci“, “je prĂ©pare ce concours-lĂ “… J’Ă©tais encore en train de me demander, mais qu’est-ce que je vais faire de ma vie merde ? Il y a cependant une chose dont j’Ă©tais sĂ»re : je voulais partir, changer ma routine, dĂ©couvrir des nouveautĂ©s. ✹ APB aka le Parcoursup de l’Ă©poque a dĂ©cidĂ© de mon sort en m’attribuant une formation Ă  deux heures de chez mes parents (j’avais mis des formations un peu partout dans la France). Tout comme toi, j’Ă©tais hyper contente mais Ă©galement T-E-R-R-I-F-I-É-E. Les questions qui me trottaient dans la tĂȘte Ă©taient les suivantes : “Et si je me faisais aucun ami ?” “Et si mes Ă©tudes ne me convenaient pas ?” “Et si j’avais fait un mauvais choix ?“.  En plus, j’Ă©tais dĂ©goĂ»tĂ©e car je n’avais pas Ă©tĂ© acceptĂ©e en rĂ©sidence universitaire, car j’avais constituĂ© mon dossier trop tard. J’allais donc habiter complĂštement SEULE. 😹

Arrive enfin le jour J. On me dĂ©pose dans mon studio (hyper vide et impersonnel au dĂ©but) et je me mets Ă  pleurer comme jamais. Je n’arrivais pas Ă  oublier le regard de tristesse de mes parents (mĂȘme s’ils Ă©taient contents pour moi), je pensais Ă  mes meilleures amies que je ne verrais quasiment plus, Ă  ma chambre, Ă  mon confort, Ă  ma nouvelle fac. Bref, je paniquais complĂštement. Mon univers Ă©tait tout Ă  coup totalement chamboulĂ©, je ne retrouvais aucun repĂšre. 

AprĂšs ce coup de blues monumental, je me suis rendu compte que j’Ă©tais dans une nouvelle ville hyper stylĂ©e, que j’avais mon propre chez moi et qu’une nouvelle vie commençait pour moi ! Le jour de ma rentrĂ©e (je n’ai jamais Ă©tĂ© autant stressĂ©e de ma vie), j’ai directement rencontrĂ© des gens et aprĂšs ça, tout s’est enchaĂźnĂ© et j’ai passĂ© LES MEILLEURES ANNÉES DE MA VIE. đŸ€©

MES CONSEILS ET LES AVANTAGES DE FAIRE SES ETUDES DANS UNE NOUVELLE VILLE

Un nouveau départ

Ne connaĂźtre personne est l’occasion de prendre un nouveau dĂ©part ! Tu peux avoir le style que tu veux, t’affirmer, ĂȘtre qui tu veux. Fini les Ă©tiquettes qui te collent Ă  la peau, tu as la possibilitĂ© de recommencer ta vie Ă  zĂ©ro. 👍

Les gens Ă  la fac ou en Ă©tudes sup sont gĂ©nĂ©ralement bien plus ouverts qu’au lycĂ©e, car ils viennent d’un peu partout et n’ont pas forcĂ©ment le mĂȘme Ăąge que toi ! Personnellement, lors de ma premiĂšre annĂ©e, je restais avec des gens de  21 ans alors que j’en avais 18 ! 

L'autonomie

L’ A-U-T-O-N-O-M-I-E, c’est bien THE point que tu apprendras Ă  dĂ©velopper au cours de ta nouvelle vie.  J’ai appris Ă  me dĂ©brouiller, Ă  me repĂ©rer dans une  ville inconnue, Ă  prendre des habitudes, Ă  faire mes propres courses, Ă  cuisiner, Ă  me dĂ©placer…  Ma premiĂšre annĂ©e a Ă©tĂ© riche en apprentissage et j’ai vraiment KIFFÉ. J’Ă©tais comme dans un rĂȘve ou dans une sĂ©rie, c’Ă©tait juste magique. đŸ„°

Tu n'es pas seul.e

Une chose importante Ă  retenir est que tu es loin d’ĂȘtre seul.e dans cette situation, car de nombreux Ă©tudiants dĂ©cident d’aller faire leur Ă©tudes dans une nouvelle ville ! Être loin de tes parents et de tes amis te pousse Ă  faire de nombreuses rencontres ! Dans une ville Ă©tudiante, les Ă©tudiants sont partout ! ^^ Et il y a tout plein de gens comme toi, exactement dans la mĂȘme galĂšre. Au dĂ©but de ma premiĂšre annĂ©e, tout le monde se parlait pour comprendre le fonctionnement de la fac, on Ă©tait tous paumĂ©s ^^. J’ai rencontrĂ© des gens qui venaient de partout et j’ai rapidement crĂ©Ă© des liens (alors que franchement, je n’Ă©tais pas du tout sociable) ! Et lorsque tu es en rĂ©sidence universitaire, c’est encore plus simple pour faire des rencontres ! Il suffit d’aller faire des pĂątes pour te retrouver avec plein de contacts 😉 

Les avantages Ă©tudiants pour t'aider

Etre Ă©tudiant donne accĂšs Ă  de nombreux avantages ! Il y a bien Ă©videmment la rĂ©sidence universitaire (je t’en parlerai un peu plus bas), mais Ă©galement des rĂ©ductions au cinĂ©, dans certains fast-foods et restos, musĂ©es, thĂ©Ăątre 🎭 … Avec la fac ou d’autres Ă©coles, tu peux faire de nombreux sports pour une somme vraiment modique mais Ă©galement aller voir des spectacles, visiter des musĂ©es, et d’autres lieux culturels gratuitement (ou pour une rikiki somme d’argent). C’est top ! Surtout quand tu ne connais pas la ville 😀

La vie en résidence universitaire

La rĂ©sidence universitaire est juste le MUST de la vie Ă©tudiante quand tu dĂ©cides de faire tes Ă©tudes dans une nouvelle ville. Personnellement, je n’ai pas pu y aller lors de ma premiĂšre annĂ©e car j’avais fait ma demande trop tard (il faut savoir que les demandes ouvrent en janvier et se terminent mi-mai). Mais je peux te dire que les annĂ©es suivantes, j’ai adorĂ© mes annĂ©es en rĂ©sidence universitaire. L’ambiance est juste dingue. 🎉  Si tu as l’occasion de demander une chambre, fait-le, c’est vraiment sympa ! 😉

Le rythme des cours (Ă  la fac)

Le rythme des cours peut ĂȘtre assez dĂ©stabilisant Ă  la fac. Au lycĂ©e, tu Ă©tais trĂšs encadrĂ©, Ă  la fac tu es libre comme l’air đŸ•Šïž ! Il y a des cours magistraux (dans des grands amphis) oĂč ta prĂ©sence n’est pas obligatoire, et des TD, en comitĂ© plus restreint, oĂč tu es obligĂ© de te rendre (mĂȘme si de nombreux profs ne vĂ©rifient pas). Personnellement j’ai toujours eu des mauvais a priori sur la fac avant d’y faire mes Ă©tudes. J’ai aujourd’hui changĂ© d’avis et j’encourage de nombreuses personnes Ă  y aller. 

Par rapport Ă  ce que l’on peut penser, la fac ce n’est pas la facilitĂ©, bien au contraire. Il est bien plus difficile de rĂ©ussir Ă  la fac que dans un IUT ou une Ă©cole. Tu es complĂštement seul pour te gĂ©rer (il faut se dĂ©mener pour obtenir les infos). En plus, les partiels (en tout cas ceux que j’ai), sont trĂšs compliquĂ©s, car ils demandent des connaissances profondes et synthĂ©tisĂ©es. Il est vrai que beaucoup de personnes abandonnent lors de la premiĂšre annĂ©e car c’est un rythme de vie tout Ă  fait diffĂ©rent de ce que l’on nous habitue au cours de notre scolaritĂ©. NĂ©anmoins, cela reste une expĂ©rience gĂ©niale, car l’autonomie et la libertĂ© occupent une place importante ! 😉

Les soirées étudiantes

Qui dit vie Ă©tudiante dit obligatoirement soirĂ©es Ă©tudiantes. đŸ„ł Le BDE (bureau des Ă©tudiants) de ta fac est lĂ  (majoritairement) pour organiser des soirĂ©es. C’est pas mal pour faire des rencontres et rigoler avec tes potes. Il y a bien Ă©videmment aussi les soirĂ©es organisĂ©es par les gens, et celles-lĂ  restent les meilleures. Rien de mieux que de passer une soirĂ©e tranquille avec tes potes Ă  faire des crĂȘpes et Ă  parler 🙂 

A consulter également : Bilan : 4 ans de vie étudiante

Apprendre Ă  cuisiner

Si tu es nul.le en cuisine, pas de crainte ! Un peu plus tard tu dĂ©couvriras les joies culinaires 🍳 (et la cuisson parfaite des pĂątes :D). Personnellement, j’expĂ©rimente plein de recettes, et je me suis surpris Ă  manger des aliments que jamais je n’aurais goĂ»tĂ© chez mes parents. En plus, si tu as l’occasion de rentrer des personnes de cultures diffĂ©rentes, tu pourras tester et goĂ»ter de nouveaux plats ! 

L'Ă©panouissement

Bien Ă©videmment, tous ces points apportent un Ă©panouissement personnel. Durant mes 4 annĂ©es d’Ă©tudiante, j’ai pris  Ă©normĂ©ment confiance en moi, j’ai gagnĂ© en maturitĂ©. Aujourd’hui, ma vie est stable, et pour rien au monde je ne la changerai. Je suis trĂšs heureuse, j’ai mon copain avec moi, mes amies, des Ă©tudes qui me plaisent. 🙂

Profiter

Enfin, le dernier conseil que je puisse te donner est de PROFITER ! Faire tes Ă©tudes dans une nouvelle ville peut ĂȘtre trĂšs dĂ©stabilisant, mais ne t’inquiĂšte pas, c’est une expĂ©rience de fou ! On est jeunes qu’une seule fois ! Ces annĂ©es sont justes les meilleures de notre vie et le temps passe Ă  une vitesse incroyable. ⌛ 

N’hĂ©site pas Ă  me partager ton expĂ©rience en commentaire ou par mail en me contactant via mon formulaire  😊

Tu peux partager cet article sur les réseaux ! :)

The 98's Girl

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *