Le jour où j’ai arrêté la pilule 💊 : mon expérience

Hello toi ! Aujourd’hui, on va aborder un sujet un peu différent : il s’agit de mon rapport avec la pilule ! J’ai commencé cet article il y a plus d’un an, c’est-à-dire le moment où j’ai arrêté de la prendre. Je suis contente de le publier maintenant, car j’ai suffisamment de recul pour te raconter les effets que j’ai pu ressentir après coup. SPOILER ALERTE : il y en a eu beaucoup !

De base, il faut savoir que la pilule et moi, ça n’a jamais été une histoire d’amour. Il faut dire déjà que je déteste prendre des médicaments. Je la décrirais comme une source de stress principalement. Bref, commençons par le commencement.

Quand j’ai commencé à prendre la pilule…

Photo by Reproductive Health Supplies Coalition on Unsplash

Il y a approximativement trois ans, je me suis décidé à prendre la pilule. La raison ? 1 an et demi de relation solide, une envie de passer à l’étape supérieure, supprimer le stress du préservatif. Des raisons plutôt banales quoi.

Je me suis rendue chez un médecin généraliste, qui m’a prescrit Optilova après avoir échangé quelques banalités… J’étais contente. J’ai effectué des tests par la suite pour voir si tout allait bien. ✅

Tout semblait rouler. Mes rares boutons avaient même déguerpi, j’avais la peau si lisse ! Et pourtant (je m’en suis rendu compte uniquement après arrêt), les effets secondaires étaient nombreux : prise de poids, changements d’humeur, maux de tête terribles, mauvaise circulation sanguine, perte de libido. 😥 Mais, je ne m’en rendais absolument pas compte. Genre vraiment pas.

Quand j’ai arrêté de prendre la pilule…

J’ai arrêté ma pilule à la suite de problèmes respiratoires. Aujourd’hui encore, je ne sais pas s’il y a un lien quelconque, mais j’avais lu des témoignages similaires après la prise d’Optilova. Ca m’a fait peur, j’ai stoppé net. Ca m’a énormément soulagée moralement, mais j’aurais dû réduire progressivement la dose…

Après arrêt, mes règles 🩸 se sont déclenchées normalement au bout du troisième jour. Les douleurs étaient prenantes, je sentais que mon corps était affaibli. La première semaine, j’avais peu d’appétit (ce qui est très rare haha). C’était assez bizarre pour moi qui aie l’habitude de manger des quantités astronomiques (je ne sais d’ailleurs pas comment mon corps peut ingérer autant de nourriture 😮). C’était la baisse d’hormone soudaine ça ! Je n’ai pas eu mal aux jambes lorsque j’ai eu mes règles contrairement à lorsque je prenais la pilule.

J’étais tellement soulagée de ne plus entendre ma sonnerie retentir à la même heure ⏰. Mon esprit par contre avait des sursauts de réflexe. J’ai mis du temps à m’enlever totalement cette habitude de mon cerveau. Aujourd’hui encore, j’y pense des fois. En tout cas, ça m’a enlevé une grosse dose de stress (qu’encore une fois je ne remarquais pas vraiment). C’est après coup, que je me suis sentie beaucoup plus légère.

Tout avait l’air de rouler sinon. J’étais contente de supporter aussi bien la transition (quelle naïveté, encore une fois elle m’a dupée haha 😅). 1 mois après, c’est le drame (imagine la voix du mec dans enquêtes impossibles), ma peau a fait une poussée d’acné incroyable, genre l’acné hormonale qui ne part pas et qui fait mal. Pour moi qui n’avais jamais eu d’acné, ça a été brutal. Mais le pire, c’est que j’ai été malade pendant 1 semaine et demie. Et quand je dis malade, j’étais HS, clouée au lit, sans force, avec beaucoup de fièvre. Mon corps n’a clairement pas compris pourquoi il ne recevait plus d’hormones soudainement.

Après m’être remise, l’acné a duré quelques mois et puis est parti progressivement. Mes règles ont mis quelque temps à se réguler. Progressivement, je me suis réapproprié mon corps. 🥰

Du coup, si tu décides d’arrêter la pilule, tu peux réduire progressivement la dose, je te conseille d’en parler à ton médecin.

J’ai réellement repris le contrôle de mon corps. Ça parait bête comme ça et fantasque, mais je t’assure que je me suis retrouvée. Les maux de têtes sont partis, les douleurs aux jambes aussi, j’ai retrouvé ma libido et j’étais plus en phase avec mes humeurs. Bref, j’étais redevenue moi-même ! 😎 Après ça, je me suis remise au sport, j’ai réadapté mon alimentation. Aujourd’hui, je me sens vraiment bien dans ma peau.

Néanmoins, j’ai l’impression d’avoir plus de boutons qu’avant la prise de ma pilule (surtout avant mes règles). Après c’est peut-être dû à d’autres facteurs qui sait, mais bon.

Moralité de l’histoire…

Honnêtement, je ne ferais pas de compromis en disant que la pilule est une bonne chose, mais qu’elle doit être prise précautionneusement. Pour moi, la pilule est quelque chose de néfaste pour le corps (d’après mon expérience). Bien évidemment, tu n’es pas obligée de partager mon avis. Cela reste mon avis et chacun partage une expérience différente. La pilule peut paraître libératrice sur de nombreux points, mais reste tout de même asservissante. Elle est aujourd’hui prescrite de manière totalement banale. Et pourtant, ses risques ne sont pas à négliger. Je ne suis pas médecin, néanmoins, je sais que les hormones jouent un rôle très important dans le corps. Les perturber revient à bouleverser l’équilibre du corps et de soi. 

Mais… la contraception alors ? 🤔

arrêter la pilule

Photo by Reproductive Health Supplies Coalition on Unsplash

Concernant la contraception, je préfère pour le moment utiliser des préservatifs. Je ne suis pas encore prête à mettre un stérilet en cuivre, qui représente également une perturbation pour le corps. Certes, ce n’est pas la solution la plus idéale, mais je me sens mieux comme ça.  Après tout, les méthodes de contraception sont plutôt limitées, car tout de même récentes. Il reste encore beaucoup de moyens à développer ou découvrir (surtout pour les hommes).

Peut-être qu’un jour, je te parlerais de la pose de mon stérilet en cuivre dans un article !

Quelques éléments importants

➡️ Ne te force jamais à prendre la pilule pour ton partenaire (ou un autre moyen de contraception d’ailleurs). Ta santé est primordiale, ne l’oublie pas. S’il ne te soutient pas, alors dégage le de ta vie, car il n’en vaut vraiment pas la peine.

➡️ Si tu souhaites prendre la pilule, je te conseille de consulter un(e) gynécologue et de faire des suivis réguliers. Néanmoins, n’oublie pas que celle-ci reste un médicament quotidien qui dérègle le fonctionnement naturel de ton (magnifique) corps.

➡️ Il n’y a pas que la pénétration dans la vie. Ce n’est pas le but ultime d’un rapport sexuel (le but tout court d’ailleurs).

A la prochaine ! 😊

Mon compte Pinterest 📌

Rejoins mon tableau collaboratif ! 😊

Tu peux partager cet article sur les réseaux ! :)

The 98's Girl

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *