Carte avec paysage d'un lac et des montagnes enneigées

Comment j’ai voyagé seule en Europe pour la première fois à 24 ans

Si le moi du futur m’avait dit début 2022, que je voyagerai seule en Europe quelques mois plus tard, je ne me serais sûrement pas cru. Cet article s’adresse à toi, oui toi qui hésites à voyager seule pour la première fois. Cet article t’apportera des réponses sur le voyage solo, grâce à l’expérience que j’ai pu acquérir, pour enfin te lancer cette aventure formidable !

Pourquoi j’ai décidé de voyager seule en Europe

Une routine infernale

Au début de l’année 2022, je suis arrivée dans le monde professionnel. Cette année a été vraiment dure psychologiquement. Le travail et la routine m’ont épuisé et démoralisé. Le plus compliqué et que j’ai gardé mes sentiments pour moi en normalisant ma situation : dans tous les cas, « personne n’aimait son travail ». Du coup, quand on me demandait comment ça allait de ce côté-là, je disais « ça va ». Alors que ça n’allait pas du tout.

Durant l’été 2022, j’ai fait un voyage avec une amie qui m’a ouvert les yeux. On a rencontré une fille qui m’a parlé de son expérience de voyageuse solo. Sur le moment, je l’ai admiré, mais à aucun moment, je me suis dit que c’est quelque chose que je pourrais faire.

Le réveil

Au retour des vacances et à la reprise du travail, j’ai eu un déclic. J’étais tellement démoralisée, que la perspective de retourner en voyage m’a paru comme un rêve. Et c’est à ce moment-là que je me suis dit que j’allais d’abord démissionner du travail qui me bouffait la vie, puis partir avec Interrail en Europe pendant un mois.

Pour la première fois de cette année, je me suis écoutée. Je savais que j’avais vraiment besoin de ça pour aller mieux.

Partir seule m’a paru comme une évidence, dans la mesure où personne n’était disponible 25 jours en plein mois de février, pour partir en voyage en Europe avec moi. C’était me, myself and I.

femme pensive assise qui regarde l'horizon
Photo de Artem Kovalev sur Unsplash

Aller mieux

Je ressentais le besoin intense de sortir de la routine et de me vider la tête pour tout simplement aller mieux. Le travail me pourrissait intérieurement et je commençais à me demander si ma vie professionnelle ressemblerait à ça tout au long de ma vie.

Mes journées se composaient de solitude (pas de collègues de travail), de stress et d’anxiété générale. On peut dire qu’on était sur un cocktail joyeux. 😭

Un objectif réconfortant

La perspective du voyage, d’avoir un objectif qui me faisait du bien, m’a aidé à tenir jusqu’à ma démission. Il m’a donné du baume au cœur comme jamais. C’était le rayon de soleil de ma journée. 🌞

Depuis très longtemps, je n’étais pas sortie de ma zone de confort et j’avais le sentiment que c’était exactement ce dont j’avais besoin, pour redonner un sens à ma vie, pour savoir là où je voulais aller.

Voyager en solitaire est très souvent motivé par un besoin d’échapper à la routine, de redonner un sens à sa vie.

Au-delà de me dépasser et de sortir de la routine, j’avais l’impression de n’avoir rien accompli d’important, alors que j’approchais de mes 25 ans. Tu sais, lorsque tu es plus jeune, tu te dis toujours que tu accompliras tant de choses incroyables et puis finalement, le temps passe et la routine s’installe.

J’avais besoin d’accomplir quelque chose pour moi, quelque chose qui me ferait du bien. J’avais envie d’être fière de moi.

Je me suis écoutée pour la première fois depuis longtemps. C’est drôle parce que quand on réfléchit, le parcours de vie est finalement fait de hasard. Les études qu’ont fait sont soumises à un algorithme, le travail qu’on occupe sera le fruit de plusieurs candidatures, etc. Bien que nos décisions impactent notre vie, on oublie souvent de faire des choix qui nous passionnent et qui nous rendent heureux.

Quand je repense à ce voyage, c’est une des meilleures décisions que j’ai pu prendre dans ma vie.

Partir seule ne doit pas être simplement un effet de mode, mais un besoin de se reconnecter avec soi.

Ayant toujours été impactée par ce que l’on pense de moi, annoncer mon départ à mes proches n’a pas été facile pour les raisons suivantes :

  • Sortir du système est souvent mal vu (aujourd’hui, je n’en ai plus rien à faire ! Le plus important est de se sentir bien) ;
  • Voyager seule en tant que femme connaît des préjugés ;
  • Exposer enfin mes sentiments et mes envies que j’avais refoulés, n’était pas facile.

Les réactions ont été assez variées : surprise, admiration, peur, tristesse et encouragements.

Au final, tout le monde m’a soutenu, car c’était quelque chose qui me tenait à cœur et dont j’avais besoin. Quand je suis rentrée de mon voyage, mes proches étaient vraiment admiratifs, fiers et contents pour moi.


Comment je me suis organisée pour partir seule en Europe 🌍

Étant quelqu’un qui a besoin d’être rassurée, j’ai organisé les moindres détails de mon voyage pour éviter tout imprévu. C’est ce que je te recommande de faire pour ton premier voyage seule.

Pour ce premier voyage solo, je n’ai pas fait dans la simplicité. Je suis partie en sac à dos dans 5 villes d’Europe, en séjournant dans des auberges de jeunesse.

Si j’étais partie uniquement dans une seule destination et dans un Airbnb, je n’aurais clairement pas vécu de la même manière mon voyage. Ce sont le dépaysement, les découvertes, le dépassement de soi, les échanges et les rencontres qui ont enrichi mon voyage.

Bien que ce mode de voyage puisse faire peur aux premiers abords (il n’y a vraiment pas de quoi, je t’assure !), il t’apportera tellement de choses sur le plan personnel et changera ta vision de vie !

Partir dans plusieurs destinations te fera ressentir une sensation incroyable ! Tu t’ouvres à la découverte, à l’émerveillement, à l’inconnu ! Quitter une destination pour en découvrir une nouvelle est un ressenti magique.

Pour savoir quels équipements j’ai emporté avec moi dans mon sac à dos de 40L, je t’invite à consulter mon article sur la préparation et l’organisation de mon premier voyage solo.

Pour vivre une expérience riche et se déconnecter, je recommande de partir au moins deux à trois semaines, pour vraiment s’imprégner du mode de vie du voyage, qui nécessite un petit temps d’adaptation. L’idée est pour une fois de ne pas se soucier du temps qui passe et de prendre du temps pour soi. Le voyage est une petite bulle, une parenthèse dans ta vie.

Bien évidemment, les opportunités ne sont pas toujours au rendez-vous pour partir aussi longtemps, mais si tu as l’occasion de partir pendant autant de temps (période entre deux jobs, vacances scolaires, congés…) go ! Une telle expérience te donnera l’impression d’être parti 3 mois, tu verras !

🌿 Le voyage en solitaire, c’est adopter la slow life, en oubliant les préoccupations et le stress. Et qu’est-ce que ça fait du bien !

banquette de train avec sac à dos de voyage

En tant qu’introvertie, prendre l’avion est pour moi une grande source de stress. De plus, c’est un mode de voyage que j’évite au maximum en raison de son impact environnemental. Enfin, ça coûte un bras et demi.

Tout naturellement, je me suis tournée vers le train pour voyager en Europe et plus spécifiquement vers le Pass Interrail, pour mon premier voyage solo.

💡 Le Pass Interrail est un billet flexible qui permet de voyager en train en Europe.

Pour cette première aventure (et avec le recul d’aujourd’hui), ce pass était parfaitement adapté à mes attentes, car il facilite l’organisation du voyage. Il m’apportait un cadre rassurant, plutôt que de me lancer à l’aveugle dans un itinéraire de voyage. Il existe plein de chouettes vidéos d’expérience sur le voyage solo sur YouTube et leur site web propose plein d’itinéraires.

À cette époque, je connaissais très peu l’Europe et l’organisation en voyage, j’ai tout découvert petit à petit. Pendant longtemps, je pensais que je n’étais pas une voyageuse, car en fait, je n’avais jamais testé réellement l’expérience ! Aujourd’hui, c’est de loin mon loisir préféré.

Pour moi, l’Europe est parfaite pour faire un premier voyage solo, car tout est plus ou moins proche et chaque pays et vraiment différent !

Pour choisir mes destinations, j’ai lu pas mal d’articles de blogs sur le sujet et regardé des vidéos YouTube. Il y avait également certaines destinations qui me faisaient de l’œil.

Je me suis aidé de la carte Interrail pour connaître les liaisons de trains. J’ai fait des dizaines et des dizaines d’itinéraires avant de me décider. J’ai adoré cette partie de mon organisation, mais c’était aussi la plus difficile : opter pour un trajet réalisable et qui me plaisait.

Je suis tombée amoureuse des auberges de jeunesse. C’est selon le moi le meilleur hébergement pour voyager seule, car il offre plein d’avantages :

  • 💸 Economique ;
  • 💬 Favorise et encourage les rencontres avec d’autres personnes qui voyagent seules ;
  • ⭐ Pratique (cuisine, espaces communs, infrastructures, situations géographiques…).
  • ✅ Adapté à tout type de profil (calme, festif…)

👉 En savoir plus sur la réservation des auberges de jeunesse.


Le déroulement du voyage

Femme avec sac à dos assise sur un rocher qui regarde le paysage
Photo de Nadine Rupprecht sur Unsplash

Le jour du départ…

Mamma mia, qu’est-ce que j’étais stressée avant de partir ! J’ai remis en question mon voyage 1000 fois. La peur, la flemme et le découragement se sont invités dans mon cerveau. J’avais totalement peur de l’inconnu : peur de me perdre, peur de perdre mes affaires, peur de rater un train… Maintenant que j’y pense, tout ça me fait bien rire ! Mais sur le moment, j’étais tétanisée.

J’ai la chance d’avoir été soutenue par mon copain pendant l’organisation de mon voyage et le jour du départ, en m’accompagnant tôt à la gare. Ça m’a beaucoup aidé à franchir le cap !

Je me rappelle de ce premier trajet en train où j’étais debout parmi toutes les personnes qui partaient travailler. À ce moment-là, je me suis dit que j’avais beaucoup de chance et que j’étais vraiment fière d’avoir franchi cette étape.

Durant le voyage jusqu’à ma première destination, je n’étais qu’une grosse boule de stress prête à exploser. À l’arrivée, toutes mes peurs ont pris le large et j’ai commencé à souffler. Tout le long du voyage, je n’ai ressenti que du calme et de la sérénité.

Anticiper les situations stressantes en voyage

Pour éviter les imprévus et les situations stressantes lors de mon aventure en Europe, j’ai pris soin de prendre quelques précautions :

  • 📋 Faire un tableau récapitulatif détaillé de toutes mes destinations : déroulé du trajet avec numéro de chaque train, moyen de se rendre à mes hébergements, adresse des auberges de jeunesse, montants restants à payer sur place, horaires de check in/out, cautions éventuelles…
  • Arriver bien en avance à la gare : même si le fonctionnement des gares est similaire dans les pays d’Europe, il peut y avoir des imprévus (un quai difficile à trouver, une longue distance à parcourir, un tableau d’affichage défectueux – du vécu !) En arrivant en avance, je n’ai eu aucun problème, car j’avais du temps pour me repérer. Ça évite une grosse dose de stress (et de transpiration) à courir partout avec un sac plus gros que toi.
  • 🚆 Ne pas prendre des correspondances trop courtes : il arrive (assez souvent) que les correspondances proposées par Interrail soient ultra courtes (genre 3 minutes). À chaque planification, je me suis assuré d’avoir assez de temps entre mes correspondances et d’anticiper un éventuel retard, en vérifiant s’il y avait d’autres trains après, qui me mèneraient à bon port.

Je pense que le voyage solo ne doit pas être trop idéalisé dès le départ, car les expériences peuvent être vraiment différentes ! Lorsqu’on regarde des vidéos sur les escapades en solitaire, ou qu’ont lit des articles sur le sujet, on voit souvent que les points positifs.

Forcément, malgré des potentielles rencontres, tu seras la majeure partie du temps seule et livrée à toi-même. Les débuts seront compliqués et tu pourras même ressentir du regret ou de la déception. Progressivement, tu apprendras à vivre seule et à apprécier cette solitude !

👉 Je te conseille de prendre un carnet de voyage, pour marquer tous tes ressentis et tes expériences.

Sociabiliser en voyage est un élément important dont on parle peu. Les rencontres en auberges de jeunesse ne se font pas en un claquement de doigts, malgré ce que l’on peut penser, surtout si l’on est introvertie.

Je te recommande d’être souriante, curieuse et d’être ouverte aux personnes. En tant que timide, j’ai carrément dépassé mes limites en étant l’initiatrice de conversations. Je me suis rendu compte que les échanges étaient tellement importants et puis après tout, on n’est pas en voyage tous les 4 matins !

Petit point sur l’anglais : mon anglais en tant que française était franchement nul et j’avais peur de ne pas pouvoir communiquer. Finalement, j’ai énormément appris et j’ai réalisé qu’on est beaucoup à ne pas savoir parler correctement anglais ! Quelques fois, les signes et l’intention suffisent !

💡 Un petit « Hi, where are you from ? » suffit pour avoir une sympathique conversation. Il y a comme toi, plein de voyageuses seules, qui ont envie de faire de chouettes rencontres, mais qui n’osent pas forcément. Ça serait dommage de passer à côté !

chocolat viennois avec morceau de gâteau pris dans un café

Voyager seule, c’est faire attention à tous les détails. C’est s’arrêter sur un banc pour profiter du soleil et se reposer, ou encore regarder le paysage pendant des dizaines de minutes en pensant. Le voyage solo permet de faire beaucoup plus attention à nos sens et nos perceptions.

Voyager seule, c’est aussi faire ce qui nous fait plaisir. Ce ne pas forcément faire toutes les choses touristiques. C’est apprécier d’aller dans des cafés, de se poser dans un parc, de faire une sieste.

Le but n’est pas de se mettre la pression à vouloir faire le plus de choses possibles.

✨ Se poser seule dans un café ou dans un restaurant est bien plus simple en voyage ! Être en dehors de son confort donne des ailes.

La sécurité est le sujet le plus populaire quand on parle de voyage au féminin, car c’est toujours ce qui fait le plus peur. Honnêtement, après avoir voyagé 4 fois seule en Europe, il n’y a vraiment pas de quoi en faire tout un plat.

Pendant mes voyages, il n’y a pas une seule fois où je ne me suis pas senti en sécurité. Il faut dire aussi que j’avais pris toutes les précautions nécessaires pour me sentir le plus à l’aise possible.

Quelques conseils qui peuvent t’aider à te sentir en sécurité :

  • ✨ Réserver des dortoirs féminins en auberge de jeunesse.
  • 🔒 Prendre un cadenas à code.
  • 💰 Porter une banane avec ses affaires précieuses, pour les avoir toujours sur soi.
  • 📋 Faire une liste d’urgence avec : numéros des proches, numéro de la banque, contacts de chaque hébergement (téléphone et mail), numéro assurance maladie.
  • 📱 Prendre un téléphone supplémentaire en cas de perte ou vol.
  • ❌ Eviter les situations hasardeuses (sortir tard dehors, trop boire, accepter des verres…).
  • 🌞 S’assurer de ne pas arriver la nuit en transports en commun.
  • 🚆 Eviter d’arriver dans des gares trop excentrées.
  • ⌚ Bien vérifier les horaires de check-in (les petites auberges arrêtent leur check-in assez tôt).
  • 🌙 Eviter les trains de nuit.

Ce que le voyage m’a apporté

Ce premier voyage seule m’a tant apporté sur le plan psychologique, si bien que j’en ai réalisé 3 autres par la suite ! Eh oui, je ne m’arrête plus haha.

femme avec un sac à dos les bras levés devant la mer
Photo de Agnieszka Boeske sur Unsplash

J’ai toujours trop fait confiance au destin dans ma vie. Je me disais toujours que le destin m’apporterait les choses qui me feraient du bien. Et puis je suis rentrée dans le monde professionnel et dans la vie d’adulte. Je me suis rendu compte que toutes les choses positives qui m’étaient arrivé dans ma vie étaient lorsque que j’avais fait la démarche de prendre des décisions et de sortir de ma zone de confort. Aujourd’hui, je dirai qu’il faut faire confiance à son intuition et la suivre, même (et je dirais même surtout) quand cela nous fait peur.

Passer à côté de ses rêves, de ses envies, c’est passer à côté de sa vie. Le temps passe tellement vite et faire des choses qui nous tiennent à cœur est tellement important ! Si un jour, j’ai des enfants, je serais tellement heureuse de pouvoir leur montrer mon album photos de ces voyages qui ont marqué à jamais ma vie !

Tu l’auras compris, le voyage solo c’est être seule (sans rire). Passer du temps avec soi-même, c‘est apprendre à se connaître et (re)découvrir ses envies. Écouter ses intuitions, réfléchir et attacher de l’importance à ce que tu veux, te donnera confiance en toi.

C’est en ayant confiance en soi qu’on choisit de prendre des décisions en accord avec nos valeurs et nos envies. La confiance en soi est la clé de la bienveillance envers autrui. Être à l’aise avec soi-même, c’est finalement être à l’aise avec les autres.

Le voyage a considérablement amélioré mon rapport à l’anxiété sociale en dépassant mes limites et je me remercie d’avoir pris cette décision, qui m’a changé à tout jamais.

Il arrive forcément dans une longue relation, de rentrer dans la routine, surtout quand les horaires de travail sont différentes. Être parti a encore plus renforcé le lien avec mon partenaire :

  • 🤝 Confiance mutuelle = base d’une relation épanouie
  • ⏳ Distance = manque
  • 🧍‍♀️ Solitude = prendre du recul sur soi et améliorer sa relation avec les autres

Apprécier un voyage en solo, se réalise aussi au retour. Le voyage nous fait apprécier les choses simples et le confort.

Revenir, c’est ressentir de la gratitude pour toutes les choses qui nous rendent heureuses au quotidien : l’entourage, le lieu de vie, les habitudes…

Après une période d’incertitude, le voyage peut nous aider à savoir où aller, grâce à une nouvelle énergie.


Article rédigé par A. (avec amour).

Envie de recevoir mes derniers articles par mail ? 💌

Tu peux partager cet article sur les réseaux ! :)

2 réflexions sur “Comment j’ai voyagé seule en Europe pour la première fois à 24 ans”

  1. Très belle article 👏Personnelement je ne saurai jamais faire ça, je suis beaucoup trop dépendante des autres et beaucoup trop peureuse pour affronter l’inconnu 😅 Mais je trouve cela vraiment super et tant mieux que ça t’ai aidé à t’améliorer. Je me doute bien que c’est une expérience incroyable qui a du t’apporter énormément 👍

  2. The 98's Girl

    Je comprends ton point de vue haha ! 😉 Merci beaucoup 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *